Solutions

De nombreux acteurs sont confrontés aux besoins et aspirations de santé de leurs publics externes (clients, usagers, citoyens) et internes (salariés). Pour ces acteurs différents, le domaine du « sport santé » adresse ainsi des enjeux variés :

  • Santé publique
  • Offres et positionnement marketing
  • Territoire de communication
  • Champ d’action de la responsabilité sociétale
  • Etc.

CLINICPROSPORT leur propose ses solutions, qui ont pour but de satisfaire leurs objectifs tout en ayant pour ambition de modifier les comportements collectifs et individuels en faveur de l’adoption de modes de vie sains et actifs.
Proposer des solutions pour différents objectifs

Formations de professionnels
Education à la santé
Santé au travail
Conseil

Des solutions pour développer les connaissances et les compétences des professionnels, et favoriser la prescription et le suivi de l’activité physique ou sportive.

CLIENTS

Les entreprises ou organismes de tous secteurs (santé, assurance, sport, agro-alimentaire, collectivités territoriales, etc.) qui souhaitent proposer des services aux professionnels.

PUBLICS CIBLES

  • Professionnels de la santé médecins, professionnels paramédicaux, pharmaciens, etc.
  • Professionnels de la prévention en entreprise
  • Professionnels de l’éducation
  • Professionnels de l’activité physique ou du sport

OBJECTIFS

  • Former à la co-prescription de l’activité physique ou sportive dans le cadre de la prévention et de la prise en charge des maladies chroniques, en complément des prescriptions de thérapeutiques médicamenteuses
    • Sensibiliser à la place des APS dans la prise en charge des patients.
    • Initier à des outils simples d’évaluation de l’aptitude à l’APS.
    • Faire rencontrer les acteurs de l’offre sportive adaptée sur le territoire (éducateurs sportifs, associations et clubs).
  • Former au conseil, au suivi et à la prise en charge des publics pratiquant une activité physique ou sportive.

POURQUOI

Ces solutions s’inscrivent dans un contexte où 2 faits majeurs sont :

  • La pratique d’activité physique ou sportive adaptée améliore la santé des patients atteints de maladies chroniques (1),(2). Sa promotion est considérée comme un objectif prioritaire par des guidelines de sociétés savantes, par les Plans nationaux de santé publique(3) et suscite l’attention croissante des Pouvoirs publics (4). Pour la Haute Autorité de Santé, l’activité physique ou sportive est une « thérapeutique non médicamenteuse validée » (5) dont la prescription doit être organisée.
  • La santé est au cœur des enjeux du sport : i. elle est la motivation fondamentale pour la pratique (6) ; ii. la pratique d’activité sportive est à l’origine de 17 % des 11 millions annuels d’accidents de la vie courante (7).

Dans cet environnement, les professionnels jouent un rôle clé : i. Evaluation des aptitudes du public à bouger, ii. Conseil ou éducation pour l’orienter et l’accompagner dans une pratique adaptée et autonome, iii. Coordination et suivi du parcours d’activité physique ou sportive iv. Prise en charge médicale le cas échéant.

BENEFICES CLIENTS

Se positionner comme :

  • Des partenaires de professionnels dans la promotion de modes de vie sains et actifs auprès des publics dont ils ont la responsabilité.
  • Des parties prenantes intégrant dans l’exercice de leur responsabilité sociétale des actions pour la santé durable.
  • Et, pour les acteurs de santé, des experts de la prise en charge thérapeutique globale (pharmacologique et non pharmacologique) au bénéfice des patients.

DECLINAISONS OPERATIONNELLES

  • Formation initiale ou formation continue (développement professionnel continu (DPC) pour les réunions de RP médicales.
  • Conférences, congrès, séminaires, salons.
  • Editions (revues, numéros spéciaux, tirés-à-part, newsletter, remis de visite médicale, brochures, dépliants).
  • E-learning.
  • Enquêtes et observatoires.
  • Contenus.
  • Etc.

Références :
1 INSERM, expertise collective  » Activité physique : contexte et effets sur la santé  » – mars 2008
2 B.K. Pedersen, B. Saltin :  » Evidence for prescribing exercise as therapy in chronic disease  » . – Scand J Med Sci Sports 2006 : (Suppl.1) : 5-65.
3 Exemples : Programme National Nutrition Santé (2001-2015) ; Plan Obésité (2010-2013) ; Santé au travail II 2010-2014 (lutte contre les risques psychosociaux au travail ; lutte contre les troubles musculosquelettiques au travail) ; Plan National de prévention par l’Activité Physique ou Sportive (décembre 2008) ; Plan Cancer II (2009-2013) ; Plan national Bien vieillir ; etc.
4 Centre d’analyse stratégique du Premier Ministre  » Comment inciter le plus grand nombre à pratiquer un sport ou une activité physique ?  » – Note d’analyse n° 217 avril 2011
5 Rapport d’orientation de la Haute Autorité de la Santé.  » Développement de la prescription de thérapeutiques non médicamenteuses validées  » Avril 2011
6 Ministère de sports, Actualité et dossier en santé publique – 2007
7 Institut National de Veille Sanitaire – 2007

Des solutions pour informer, motiver et accompagner le changement de comportement ou agir sur l’environnement pour favoriser l’adoption de modes de vie sans et actifs.

CLIENTS

Les entreprises ou organismes de tous secteurs (santé, assurance, sport, agro-alimentaire, collectivités territoriales, etc.) qui souhaitent agir en direction de leurs publics externes.

PUBLICS CIBLES

  • Public  » Bouger plus  » (populations pas ou peu actives physiquement)
    • Populations générales (groupes ou individus)
    • Patients
    • Jeunes (enfants, adolescents, jeunes adultes)
    • Seniors
    • Adhérents à des assurances santé
    • Autres clients de biens de consommation, équipements ou services
    • Etc.
  • Public  » Bouger mieux  » (populations sportives)
    • Tous âges
    • Tout cadre de pratique (non licenciée ou licenciée)
    • Tous niveaux de pratique (de la pratique de loisir à la pratique professionnelle)

OBJECTIFS

  • Inciter ceux qui ne pratiquent pas d’activité physique ou sportive à  » bouger plus  » de façon adaptée à leur santé et à leurs objectifs.
  • Accompagner ceux qui pratiquent un sport et les aider à  » bouger mieux « , de façon sûre et performante.

POURQUOI

Ces solutions s’inscrivent dans un contexte où 2 faits majeurs sont :

  • La pratique d’activité physique ou sportive adaptée améliore la santé des patients atteints de maladies chroniques (1),(2). Sa promotion est considérée comme un objectif prioritaire par des guidelines de sociétés savantes, par les Plans nationaux de santé publique (3) et suscite l’attention croissante des Pouvoirs publics (4). Pour la Haute Autorité de Santé, l’activité physique ou sportive est une « thérapeutique non médicamenteuse validée » (5) dont la prescription doit être organisée.
  • La santé est au cœur des enjeux du sport : i. elle est la motivation fondamentale pour la pratique (6) ; ii. la pratique d’activité sportive est à l’origine de 17 % des 11 millions annuels d’accidents de la vie courante (7).

BENEFICES CLIENTS

Se positionner comme i. Des partenaires des acteurs de l’éducation à la santé du grand public ; ii. Des parties prenantes intégrant dans l’exercice de leur responsabilité sociétale des actions pour la santé durable.

DECLINAISONS OPERATIONNELLES

  • Programmes d’Education Thérapeutique du Patient (ETP)
  • Programmes d’apprentissage pour les patients
  • Actions d’accompagnement
  • Programmes d’information
  • Programmes d’éducation à la santé en milieu scolaire
  • Production de contenus
  • Editions (print, web, etc.)
  • Kits pédagogiques
  • Evenements
  • Etc.

Références :
1 INSERM, expertise collective  » Activité physique : contexte et effets sur la santé  » – mars 2008
2 B.K. Pedersen, B. Saltin :  » Evidence for prescribing exercise as therapy in chronic disease  » . – Scand J Med Sci Sports 2006 : (Suppl.1) : 5-65.
3 Exemples : Programme National Nutrition Santé (2001-2015) ; Plan Obésité (2010-2013) ; Santé au travail II 2010-2014 (lutte contre les risques psychosociaux au travail ; lutte contre les troubles musculosquelettiques au travail) ; Plan National de prévention par l’Activité Physique ou Sportive (décembre 2008) ; Plan Cancer II (2009-2013) ; Plan national Bien vieillir ; etc.
4 Centre d’analyse stratégique du Premier Ministre  » Comment inciter le plus grand nombre à pratiquer un sport ou une activité physique ?  » – Note d’analyse n° 217 avril 2011
5 Rapport d’orientation de la Haute Autorité de la Santé.  » Développement de la prescription de thérapeutiques non médicamenteuses validées  » Avril 2011
6 Ministère de sports, Actualité et dossier en santé publique – 2007
7 Institut National de Veille Sanitaire – 2007

Des solutions pour favoriser le bien-être au travail et entretenir la performance des collaborateurs.

CLIENTS

Les entreprises ou organismes de tous secteurs qui souhaitent agir pour la santé individuelle de leurs collaborateurs et la performance de leur organisation.

PUBLICS CIBLES

Collaborateurs

OBJECTIFS

  • Améliorer l’environnement de travail.
  • Favoriser le changement de comportement des collaborateurs (dans et hors cadre de travail, pouvant associer la famille) en faveur de modes de vie sains et actifs.

POURQUOI

La légitimité des programmes de santé au travail axés sur la promotion de l’activité physique ou sportive est fondée :

  • Sur les effets bénéfiques démontrés des APS sur la santé, physique, mentale et sociale (1).
  • Sur l’impact positif de ces programmes sur l’absentéisme, la productivité (ils peuvent réduire de 32 % les arrêts de travail et augmenter de 52 % la productivité (2)), les déterminants du climat social (moral et satisfaction des collaborateurs, relations professionnelles) et l’image de l’entreprise (3).
  • Sur les synergies possibles avec des enjeux de santé réglementaires (risques psychosociaux au travail, troubles musculo-squelettiques- TMS), avec la politique de RH ou l’organisation de la production (ergonomie des postes, préparation aux tâches, etc.), mais aussi avec des engagements divers de l’entreprise (RSE, sponsoring sportif, etc.).

BENEFICES CLIENTS

La promotion de l’activité physique ou sportive en entreprise constitue un réel levier, dynamique, positif et mobilisateur, pour l’optimisation de la politique de RH, de communication ou de RSE, voire l’obtention d’un label d’entreprise « où il fait bon travailler ».

DECLINAISONS OPERATIONNELLES

Les solutions proposées par CLINICPROSPORT :

  • S’appuient sur une méthodologie éprouvée d’intervention en santé au travail.
  • Mixent pour une meilleure efficacité pédagogique i. Diffusion de conseils validés, pratiques, et simples à appliquer ii. Mises en situation dans des ateliers d’activités encadrées, sécurisées et accessibles à tous iii. Mise à disposition d’outils pour évaluer l’efficacité de l’action et/ou les progrès iv. Propositions d’aménagements environnementaux favorisant les activités physiques ou sportives.

Exemples :

  • Programmes packagés de prévention intra-entreprises
  • Conférences, séminaires
  • Production de contenus
  • Editions (print, web, etc.)
  • Séances d’activité physique encadrées
  • Gestion de programmes d’activité physique pour salles de fitness d’entreprises
  • Etc.

Références :
(1) INSERM, expertise collective  » Activité physique : contexte et effets sur la santé  » – mars 2008
(2) OMS, Southern Australian Workplace Physical Activity Resource Kit
(3) Augmenter l’activité physique : Construire des milieux de travails actifs ; enquête auprès de 8 549 petites, moyennes et grandes entreprises canadiennes – CFLRI, 2004

Apporter des solutions à des problématiques médico-scientifiques, stratégiques ou marketing.

CLIENTS

Les entreprises ou organismes de tous secteurs (santé, assurance, sport, agro-alimentaire, collectivités territoriales, etc.) qui souhaitent intégrer la dimension  » sport / santé  » dans leur stratégie.

PUBLICS CIBLES

  • Publics internes
  • Publics externes

OBJECTIFS

Accompagner les entreprises les collectivités territoriales et autres organismes publics dans la construction d’une réflexion, le développement d’un discours et la production de services adaptés aux attentes de leurs différents publics.

DECLINAISONS OPERATIONNELLES

  • Constitution de comités d’experts
  • Analyses
  • Etudes
  • Recommandations
  • Etc.